Assurance dommage ouvrage particulier : quelles conditions pour l’obtenir ?

Assurance dommage ouvrage particulier

Lorsque vous vous lancez dans votre projet de construction immobilière, vous vous exposez toujours à des risques. Une maison est toute votre vie. Si elle subit un énorme dommage, vous vous en remettriez très difficilement. Même sa construction est confiée à des spécialités, des problèmes peuvent arriver car l’erreur est humaine. Il est sage de souscrire une assurance dommage ouvrage particulier.

Qu’est-ce que l’assurance dommage ouvrage ?

L’assurance dommage ouvrage, appelée aussi DO, est une assurance imposée par la législation française. Toutes personnes désirant faire construire une maison ou faire une extension est soumise à cette obligation. Toutefois, si la construction est faite par vous-même ou un de vos proches. Vous pouvez vous en passer. Mais par prudence, qu’elle soit obligatoire ou non, c’est toujours bien d’avoir une garantie dommage ouvrage particulier. L’assurance dommage ouvrage couvre pour dix ans : les grosses fissures qui apparaissent sur les murs, l’effondrement des charpentes, l’infiltration d’eau par la toiture ou à travers une fissure de la façade, l’affaissement de la dalle ou du plancher. Cette type d’assurance est donc indispensable, voir ce site pour en savoir plus.

Quelles sont les conditions pour obtenir l’assurance DO particulier ?

Pour mieux concevoir les caractéristiques de la construction, avant même de commencer la fondation, procédez à une analyse du sol. Elle vous renseigne sur la stabilité du sol et vous permet de définir le cahier de charge le mieux adapté à votre projet. Pour certains assureurs, si les coûts des travaux ne dépassent pas 300 000 euros, vous pouvez obtenir une assurance dommage ouvrage sans étude de sol. Au-delà de ce montant, l’étude du sol est obligatoire avec un maître d’œuvre. Mais retenez bien que pour une construction plus de 150 m², vous devez absolument passer par un architecte.

Comment l’assurance DO particulier fonctionne ?

Si par malheur, le sinistre vous tombe dessus, déclarez-le à votre assureur par courrier recommandé avec accusé de réception. Un expert désigné par l’assureur fera le constat sur place. Il vous donne un retour dans un délai maximum de 90 jours ouvrés. Et vous serez indemnisés sans vous soucier qui en est le responsable. Cette tâche incombe à l’assureur.