Quels sont les différents types de radiateurs électriques ?

Radiateurs électriques

Le radiateur électrique est un équipement électroménager adopté par un grand nombre de foyers. Les radiateurs jouent un rôle majeur dans le confort thermique dont jouissent les propriétaires d’une habitation. Radiateur chaleur douce ou radiateur électrique chaleur douce, tous ces types d’équipements sont conçus pour procurer une chaleur douce à leur utilisateur pendant les périodes les plus froides. Il sert en effet à réchauffer l’intérieur de la maison en hiver, lorsque la température ambiante à l’extérieur est très basse. Utilisé dès les années 60, ce système de chauffage a très rapidement conquis une large frange des populations vivant dans les pays nordiques et occidentaux, la France comprise. Il a ensuite évolué au fil du temps, pour devenir un matériel moderne, moins bruyant, plus économique en énergie électrique et disponible en différents modèles. On compte essentiellement trois types de radiateurs électriques : les modèles à inertie (radiateur à inertie sèche et radiateur chaleur douce à inertie par exemple), les modèles rayonnants sans inertie et les convecteurs. Ces modèles moins rustiques subissent malgré tout la concurrence de systèmes de chauffage nouveaux, alimentés grâce à des énergies vertes. Ils demeurent pourtant d’actualité et continuent d’équiper une part importante des foyers. Quelles sont leurs caractéristiques spécifiques et comment les différencier ? Pour plus d’informations et de détails, veuillez voir ici.

Le radiateur à inertie

Les radiateurs à inertie sont des équipements électroménagers très prisés en France. Ils intègrent un corps de chauffe dans le système et qui permet de relever rapidement la température. Présenté, à raison, comme le modèle de radiateur le plus économique, le radiateur à inertie est très populaire. Son principe de fonctionnement est simple et efficace. Il peut stocker l’énergie dans un fluide dont les propriétés permettent le transfert de la chaleur entre différentes sources de températures. Ces derniers qui sont souvent des huiles ou de l’eau glycolée, sont qualifiés de liquides caloporteurs. Le stockage de l’énergie dans ce type de radiateur peut également être effectué dans des matériaux solides tels que les pierres volcaniques, la fonte ou la stéatite. Dans ce cas de figure on parle d’inertie sèche. Il faut dire qu’il n’existe pas un mais deux principaux types de radiateurs à inertie : les radiateurs à accumulation et les radiateurs à chaleur douce. Peu importe le choix préconisé ce genre de radiateur ne nécessite que peu d’investissements et consomme très peu d’énergie. Il n’est pour autant pas idéal pour équiper n’importe quelle pièce. Son efficacité est mieux ressentie dans des pièces moyennement volumineuses et excellemment isolées. L’usager dont l’habitation ne remplirait pas ces critères devra donc opter pour un autre modèle.

Le radiateur rayonnant sans inertie

Le radiateur rayonnant sans inertie ou panneau rayonnant, est un type de radiateur assez confortable. Sa popularité tient principalement à la rapidité avec laquelle il permet de chauffer l’air ambiant dans une pièce. Constitué d’une plaque, en carbone ou d’un alliage de métaux, chauffée par une résistance électrique, il peut aisément desservir des pièces très spacieuses. Son système est une combinaison de deux actions complémentaires. D’une part il exerce un rayonnement électromagnétique par infrarouge et d’autre part il agit par convection. Le dispositif transfert donc la chaleur produite par les résistances électriques dans l’entièreté de la pièce dans laquelle il est installé. Ces résistances qui sont protégées par une tôle parsemée d’ouvertures ou un grillage doté d’alvéoles, permettent à l’appareil de diffuser des rayons infrarouges puissants. L’air ambiant change dès lors, très rapidement et de façon homogène, de température. Néanmoins il faut noter que compte tenu de la superficie de la pièce à chauffer, il faudra adopter des panneaux plus ou moins puissants. L’idéal est de se rapprocher d’un expert pour choisir le dispositif le plus indiqué.

Le radiateur à convection

Le radiateur à convection est le modèle qui se rapproche le plus du tout premier radiateur électrique. Critiqué pour sa consommation électrique et son bruitage assez important, il continue pourtant d’être utilisé. Le principe ici est assez simple. L’air ambiant dans la pièce dans laquelle il est installé est brassé dans l’appareil et monte vers le plafond, ce qui repousse l’air frais vers le bas et entraine son chauffage. Moins cher et simple d’utilisation, le convecteur est un modèle assez efficace mais qui ne satisfait pas totalement ses utilisateurs. L’air dont on a besoin à hauteur d’homme est poussé vers le plafond et de facto ne permet pas un chauffage homogène de la pièce, du moins pas dans un délai raisonnable. Cet inconvénient est tellement incommode que certain qualifient ce modèle de radiateur de grille-pain.